Lymo n’a pas la cote auprès des taxis

Une manifestation de taxis dans les rues de Genève.
©Thierry Porchet/Archives

Nouvel acteur annoncé sur le marché des taxis genevois. Après Uber et consorts, Lymo lance entre en scène et laissera aux chauffeurs la liberté de fixer les tarifs. Risques encore accrus de prix cassés et, partant, d’une concurrence déloyale.

La nouvelle plateforme genevoise propose de regrouper chauffeurs de taxi et VTC, qui pourront fixer eux-mêmes le prix des courses. Une concurrence déloyale que dénonce Unia