numérisation

Menace sur les droits fondamentaux

Remise de la pétition au syndic de Lausanne.
© Amnesty International

A Lausanne, la pétition a été remise au syndic socialiste Grégoire Junod (à gauche) par des membres de la coalition Stopper la reconnaissance faciale, dont Tobias Urech d’AlgorithmWatch, Nadia Boehlen d’Amnesty International, et Benoît Gaillard, conseiller communal et auteur d’une motion déposée au législatif de la ville.

Des organisations de la société civile ont remis aux autorités des vingt plus grandes villes de Suisse une pétition munie de plus de 10000 signatures pour exiger l’interdiction de la reconnaissance faciale automatisée