Tertiaire

Manor: droits syndicaux bafoués

Succursale Manor à Lausanne.
© Olivier Vogelsang

Unia s’insurge contre l’attitude antisyndicale de Manor et les pressions que l’entreprise exerce sur les employés pour qu’ils travaillent une heure de plus hebdomadairement, sans compensation financière.

Manor a annoncé la suppression de près de 500 postes de travail. Unia dénonce des pressions sur le personnel inacceptables et exige le retrait des licenciements