Formation

"Les apprentis issus de la migration sont conscients de la chance qu’ils ont"

Portraits d'une pharmacienne et de son apprentie.
© Thierry Porchet

Banna, originaire d’Asmara, Erythrée, qui vient de terminer son apprentissage d’assistante en pharmacie et Valeh Berclaz-Fakhfouri, gérante de la pharmacie Amavita Conod à Lausanne.

Deux patrons ont fait le choix d’engager des jeunes réfugiés comme apprentis. Ce n’est toutefois pas l’altruisme qui a motivé leur décision, mais bien la conviction qu’il s’agissait là des candidats les plus prometteurs. Témoignages