Histoire

Le poids d’une colonne

Fresque en hommage à Courbet à La Tour-de-Peilz.
© Clovis Paul Toraman

Peinte sur la façade de la piscine de La Tour-de-Peilz, la fresque en hommage à Courbet évoque notamment l’un de ses célèbres autoportraits, Le désespéré, réalisé entre 1843 et 1845.

Le 16 mai 1871, la colonne Vendôme est abattue sur décret par la Commune de Paris. Le Gouvernement versaillais a poursuivi pour cela le peintre Gustave Courbet qui s’exile en Suisse, à La Tour-de-Peilz, où un parcours à ciel ouvert lui est consacré. Visite et retour sur la part de responsabilité du peintre dans cet événement