Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

La protection des salaires avant tout

Le 21 juin, le Conseil fédéral a approuvé les paramètres d’un mandat de négociations avec l’Union européenne (UE). Soit «les lignes directrices d’une possible future négociation». Notons que ces paramètres, «au centre des éventuelles négociations», sont «confidentiels». Le Conseil fédéral communique par ailleurs: «Les discussions avec l’UE ont permis de réaliser des progrès concrets dans plusieurs domaines. Toutefois, un certain nombre de questions restent ouvertes, notamment sur les modalités concrètes d’insertion des nouveaux accords dans le paquet de négociations.»

De son côté, l’Union syndicale suisse (USS) se dit «fâchée de voir que le Conseil fédéral ne nomme pas publiquement ces problèmes non résolus». La faîtière rappelle que les salaires et le service public suisses doivent être préservés et développés. Elle appelle le gouvernement à obtenir des garanties contraignantes pour le maintien de l’application paritaire des CCT et pour la protection des salaires. Elle s’oppose notamment à la fin du dédommagement des frais professionnels alloués en Suisse comme le prévoit la réglementation européenne, ainsi qu’à une ouverture totale du marché de l’électricité et à celle des transports publics (voir L’ES du 14 juin).

Pour aller plus loin

«Nous avons réalisé un très gros travail ces quatre dernières années»

prix

Fort de sa mobilisation et du succès remporté lors des négociations salariales, le groupe professionnel Coop est distingué par le «Prix engagement» d’Unia

Remise de la «Râpe d’or» valaisanne à Sion

patrons et syndicats

La «Râpe d’or» 2024 a été décernée mercredi 21 février par Unia Valais à l’Association valaisanne des entrepreneurs (AVE) et à l’Association valaisanne des entreprises du carrelage...

«Emanciper le travail de la tutelle patronale»

manif

Depuis dix ans, le Groupe postcapitalisme romand planche sur des alternatives au système dominant. Le monde du travail est au coeur de ses réflexions

Les retraités romands d’Unia: des militants actifs qui souhaitent être reconnus

Denis Berger et John Amos regrettent que leur syndicat soit devenu un «mastodonte», ils plaident pour plus de créativité et une participation accrue des militants.

Président et vice-président du comité romand des retraités du syndicat, John Amos et Denis Berger prennent la parole pour faire connaître leur instance et demander qu’elle ait une existence statutaire