salaires

«Nous voulons des emplois fixes!»

Stand d'information d'Unia aux abords de l'aéroport.
© Thierry Porchet

Unia se fâche à nouveau contre Genève Aéroport. Toute la semaine, le syndicat tient un stand aux abords de l’aéroport et informe le personnel pour dénoncer le recours au travail temporaire chez les chauffeurs de bus actifs sur le tarmac.

Le service des bus aux voyageurs de Genève Aéroport compte plus de 40% de temporaires, actifs depuis plusieurs années. Unia demande que ce personnel expérimenté soit, à terme, internalisé