Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Augmentations salariales dans l’industrie des produits en béton

Les quelque 2000 employés de l’industrie des produits en béton bénéficieront au 1er janvier 2024 d’augmentations salariales. Signataires de la Convention collective de travail (CCT) de la branche, les syndicats Unia et Syna ont obtenu une augmentation générale de 100 francs des salaires effectifs. Les salaires minimums, eux, seront revalorisés de 100 à 125 francs suivant la catégorie: les employés non qualifiés gagneront désormais au moins 4150 francs (+125 francs), les semi-qualifiés 4300 francs (+125 francs) et les qualifiés 4500 francs (+125 francs), tandis que les détenteurs d’un CFC de constructeur d’éléments en béton préfabriqués passeront à 4900 francs (+100 francs). «Après des négociations intensives, nous avons obtenu un résultat plutôt positif. Il s’agit de la plus importante augmentation dans la branche depuis des années», commente Chris Kelley, coresponsable du secteur construction d’Unia.

Pour aller plus loin

Les délais et la pression sur les coûts trop souvent à l’origine des accidents

Vue de débris à Prilly apèrs la chute d'un échafaudage

Quelques jours après le terrible accident de chantier à Prilly qui a coûté la vie à trois ouvriers et fait huit blessés, les causes du drame restent inconnues. Unia insiste sur l’importance de renforcer la prévention

Des travailleurs genevois rendent hommage à leurs confrères de Prilly

hommage à Genève

Les syndicats genevois de la construction et plus de 70 travailleurs du bâtiment ont observé une minute de silence ce matin sur un autre chantier de la Suva

Vers un vide conventionnel dans la construction fribourgeoise?

Un ouvrier boit de l'eau

Après le refus des patrons du secteur de signer un accord protégeant les travailleurs lors de canicules, les syndicats annoncent la fin du fonds paritaire

Comment éviter les effets néfastes de la canicule sur les chantiers

Un homme utilise une application sur son téléphone

La nouvelle application lancée à Genève pour protéger les travailleurs en cas de fortes chaleurs a été expliquée à des contremaîtres lors d’une formation riche en enseignements