Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Un outil numérique pour protéger les travailleurs en cas de canicule

canicule chantier
© Thierry Porchet / archives

L’Etat de Genève, en collaboration avec les partenaires sociaux, lance une application pour smartphone qui évalue les contraintes thermiques et définit les mesures à prendre pour préserver la santé des employés.

C’est une première en Suisse ! A Genève, le Département de l’économie et de l’emploi (DEE) vient de lancer une nouvelle application pour smartphone visant à protéger les personnes travaillant à l'extérieur des effets des fortes chaleurs. Grâce à ce nouvel outil, baptisé MeteoAtWork, les employeurs pourront évaluer la contrainte thermique subie par leurs employés sur la base des données de MétéoSuisse et savoir quelles mesures prendre pour éviter tout risque pour leur santé.

Ce résultat est le fruit d’un travail tripartite mené par l’Office cantonal de l’inspection et des relations du travail (OCIRT) et les partenaires sociaux, à savoir l’Union des associations patronales genevoises (UAPG), la Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS) et l’Inspection paritaire des entreprises (IPE). «Un groupe de travail tripartite s’est constitué à la fin de l’été 2023 afin de trouver une solution permettant de favoriser la protection de la santé au travail en cas de fortes chaleurs estivales», précise l’OCIRT dans un communiqué de presse. «Le groupe de travail a été unanime à considérer qu’il était important de mettre à disposition des entreprises, dès l’été 2024, une solution numérique permettant de visualiser en un coup d’œil les niveaux de contrainte thermique et les mesures à mettre en place, heure par heure, sur une période de quatre jours.»

Ces mesures vont de la mise à disposition de crème solaire à l'interruption des activités en cas de mise en danger des travailleuses et des travailleurs, en fonction des conditions météorologiques du moment (température, humidité et ensoleillement) et des facteurs liés aux conditions de travail, telles que l'intensité des efforts fournis au travail, l'habillement ou encore l'équipement porté.

L’application, accessible et ouverte à tous, est pour le moment limitée à des activités en extérieur, mais elle pourra évoluer afin d’intégrer le travail en intérieur. Aujourd’hui, environ 1800 entreprises exercent une activité en extérieur à Genève, informe le DEE.


Plus d'informations ici

Pour télécharger l’application :

Sur Android

Sur Apple


Un grand pas en avant, selon Unia

Après des années de discussions entre les syndicats et les employeurs à Genève, mais aussi des dizaines d’actions sur les chantiers pour dénoncer les conditions de travail en cas de grand froid ou de grosses chaleurs, l’application MeteoAtWork fait son arrivée. «C’est un grand pas en avant», commente José Sebastiao, responsable du secteur de la construction pour Unia Genève. «Nous sommes très satisfaits de cet outil qui n’est pas parfait mais qui est évolutif et perfectible.» A disposition des employeurs, des travailleurs et des syndicats, cette application ne sera toutefois pas obligatoire. «Nous espérons vivement que les entreprises joueront le jeu», souligne le responsable syndical. «MeteoAtWork permettra de mieux informer les différentes parties sur les mesures à prendre qui, elles, sont contraignantes. Pour nous, syndicats, c’est un outil de contrôle supplémentaire. Nous resterons évidemment très vigilants sur l’application des mesures par les employeurs.»

Si c’est un bon début, Unia précise qu’il reste du chemin à parcourir. «Il y a encore des corps de métier qui ne sont pas pris en compte, mais l’outil sera amélioré chaque année. Il faudra aussi que nous abordions la question de la protection de la santé des travailleurs en cas de grand froid.» Affaire à suivre, donc… MT

Pour aller plus loin

Les délais et la pression sur les coûts trop souvent à l’origine des accidents

Vue de débris à Prilly apèrs la chute d'un échafaudage

Quelques jours après le terrible accident de chantier à Prilly qui a coûté la vie à trois ouvriers et fait huit blessés, les causes du drame restent inconnues. Unia insiste sur l’importance de renforcer la prévention

Des travailleurs genevois rendent hommage à leurs confrères de Prilly

hommage à Genève

Les syndicats genevois de la construction et plus de 70 travailleurs du bâtiment ont observé une minute de silence ce matin sur un autre chantier de la Suva

Vers un vide conventionnel dans la construction fribourgeoise?

Un ouvrier boit de l'eau

Après le refus des patrons du secteur de signer un accord protégeant les travailleurs lors de canicules, les syndicats annoncent la fin du fonds paritaire

Comment éviter les effets néfastes de la canicule sur les chantiers

Un homme utilise une application sur son téléphone

La nouvelle application lancée à Genève pour protéger les travailleurs en cas de fortes chaleurs a été expliquée à des contremaîtres lors d’une formation riche en enseignements