Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

LPP 21: plus de 120000 signatures récoltées!

Le message est clair: en 60 jours au lieu de 100, l’alliance référendaire contre la réforme LPP 21 a recueilli plus du double des signatures requises. Au total, plus de 120000 paraphes ont été collectés depuis le lancement du référendum, fin mars, alors qu’il n’en fallait que 50000. «L’afflux massif de signatures confirme que les gens sont inquiets pour leurs retraites. La colère gronde face au démantèlement des rentes», a souligné Pierre-Yves Maillard, président de l’Union syndicale suisse (USS) dans un communiqué de l’Alliance référendaire diffusé la semaine dernière. Cette alliance, intitulée «Non aux baisses de rentes LPP», regroupe l’USS et ses fédérations, dont Unia, le Parti socialiste suisse et les Verts. Les magazines Bon à savoir et K-Tipp se sont aussi associés à la récolte des signatures.

L’alliance rappelle que la révision contestée de la Loi sur la prévoyance professionnelle (LPP), adoptée ce printemps par le Parlement, «est un pur programme d’économies et provoquerait des baisses de rentes à grande échelle. Au bout du compte, toute la classe moyenne y perdrait.» Selon cette réforme, notamment en raison de la diminution du taux de conversion de 6,8% à 6%, taux permettant de calculer les rentes en fonction des avoirs épargnés dans le 2e pilier durant sa vie active, les pertes pour les futurs retraités pourraient aller jusqu’à 3240 francs par année. Des baisses s’ajoutant à la forte érosion du pouvoir d’achat due au renchérissement ainsi qu’à la hausse des primes maladie et des loyers. Au total, selon l’USS, le «coût» de l’inflation équivaudra, fin 2024, à une rente mensuelle.

Par ailleurs, avec LPP 21, les femmes seront de nouveau les grandes perdantes. Après l’acceptation d’AVS 21, elles devront travailler un an supplémentaire en payant des cotisations plus élevées au 2e pilier. «Non seulement la promesse d’améliorer les rentes féminines n’est pas respectée, mais les femmes passeront une deuxième fois à la caisse», note l’alliance.

Les signatures seront déposées à la Chancellerie fédérale fin juin. Il est encore possible de renvoyer les paraphes récoltés. En raison des élections fédérales d’octobre, la votation populaire sur LPP 21 aura probablement lieu en mars 2024.

Pour aller plus loin

L’USS salue la décision du Conseil fédéral sur la 13e rente

© Thierry Porchet

La semaine dernière, la ministre de l’Intérieur Elisabeth Baume-Schneider présentait le projet de mise en œuvre de l’initiative pour la 13 e rente AVS, acceptée en votation le 3...

Les syndicats genevois exigent de réelles mesures contre les patrons fraudeurs aux assurances sociales

Lors d’une conférence de presse donnée devant un chantier où des fraudes ont été constatées, à Châtelaine, les représentants des syndicats Unia, Syna et le Sit ont évoqué plusieurs cas emblématiques ayant fait l’objet de dénonciations pénales de leur part.

La «charte» de la conseillère d’Etat Delphine Bachmann n’est pas jugée crédible par Unia, Syna et le Sit, qui lui opposent l’élaboration d’un «pacte social»

«Seule la 13e rente est capable de résoudre le problème de l’AVS»

bulletin de vote

Alors que ses adversaires tentent de saper la 13e rente AVS et de démobiliser les électeurs, l’USS décortique leurs fausses affirmations et revient à l’essentiel

«Nous sommes à l’aube d’un tournant!»

pierre-yves maillard

La journée syndicale de formation et de réflexion sur les retraites, tenue au Locle le 10 février, a permis d’aguerrir la centaine de militantes et de militants présents