mesures d'accompagnement

«Nous risquons de tout perdre»

Vania Alleva.
© Thierry Porchet

«Ce que veut l’UDC, et elle l’a clairement dit lors du lancement de l’initiative, c’est la fin du contrôle du marché du travail. Supprimer la protection des salaires signifierait une baisse générale de ces derniers en Suisse», affirme Vania Alleva, présidente d’Unia.

Vania Alleva, présidente d’Unia, explique pourquoi il est essentiel de s’opposer à la nouvelle initiative de l’UDC, pour défendre des droits forts, nécessaires à la protection des salaires et des emplois