Neuchâtel: 18 licenciements évités chez Bernasconi

A Neuchâtel, l’entreprise de construction Bernasconi congédiera 22 personnes au lieu des 40 annoncées lors de l’ouverture de la procédure de consultation pour licenciement collectif à la mi-février. «18 licenciements ont pu être évités. C’est une bonne chose, même si, évidemment, nous aurions préféré réduire ce nombre à zéro, indique Alexandre Martins, responsable du secteur construction d'Unia Neuchâtel. Nous avons également obtenu que soit garanti le droit à la préretraite pour quatre travailleurs âgés de 58 ans et plus. L’entreprise s’engage à s’acquitter des cotisations manquantes le cas échéant. Nous voulions à tout prix éviter les licenciements de salariés de plus de 50 ans, mais la structure de l’entreprise, comprenant une moitié du personnel dans cette catégorie, ne nous a pas permis d’atteindre complètement cet objectif.» La société basée aux Geneveys-sur-Coffrane avait justifié cette décision de réduction d’effectif par la baisse du volume d’affaires.