Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

LPP: taux d’intérêt minimal historiquement bas

Occasion manquée pour le Conseil fédéral de renforcer la confiance dans le 2e pilier. Telle est l’appréciation de l’Union syndicale suisse (USS) après la décision, la semaine dernière, du gouvernement de maintenir à 1% le taux d’intérêt minimal appliqué aux avoirs des caisses de prévoyance en 2023. Ce taux, «toujours à un niveau historiquement bas», stagne à 1% depuis cinq ans, malgré des rendements qui ont explosé, indique l’USS. «Il est impossible pour les assurés de comprendre pourquoi le Conseil fédéral n’entend toujours pas l’augmenter», note la faîtière syndicale. Elle souligne qu’«en dépit des turbulences qui ont secoué les marchés des investissements en 2022, la situation financière des caisses de pension est restée stable». En conséquence, les assurés doivent profiter des bons résultats réalisés ces dernières années.

Si l’économie suisse continue d’afficher une bonne santé et que les perspectives des affaires sont positives, ce n’est pas le cas de la situation des assurés: «Etant donné l’inflation, les prestations des caisses de pension subissent une forte pression. De douloureuses pertes de pouvoir d’achat menacent les retraités car le 2e pilier ne prévoit pas de compensation du renchérissement», précise l’USS. De plus, un taux d’intérêt minimal de 1% ne permet pas de valoriser suffisamment les avoirs des futurs rentiers. «Pour garantir les prestations du 2e pilier, il faudrait que le taux d’intérêt minimal corresponde au moins au renchérissement.»

La faîtière des syndicats dénonce encore qu’en raison de ces taux «prudents», certaines caisses de pension et assureurs vie se sont approprié des bénéfices ou ont facturés des frais de gestion de fortune excessifs à leurs assurés. «Les nouveaux chiffres de l’Office fédéral de la statistique concernant les caisses de pension prouvent que les coûts du 2e pilier atteignent un niveau historique, alors que les taux d’intérêt, les taux de conversion et, finalement, les rentes fondent en conséquence.»

Pour aller plus loin

Et si cocher une case suffisait pour toucher des prestations?

Photo d'une personne âgée devant une place de jeux.

Les seniors du Parti socialiste s’apprêtent à lancer une action nationale en faveur d’un accès automatique aux prestations sociales, qui vient de faire l’objet d’une interpellation au Grand Conseil vaudois

Payer plus pour gagner moins à la retraite: non!

Le référendum contre la révision du 2e pilier a abouti avec un nombre record de signatures. Elles ont été déposées le 27 juin dernier à la Chancellerie fédérale

Un récent rapport de la Commission de haute surveillance du 2e pilier confirme que les caisses de pension se portent à merveille. L’USS réitère son opposition à la réforme de la LPP qui va dans le mauvais sens

Délai transitoire

Qu’est-ce qu’un délai transitoire? Face à une incapacité de travail, l’assurance perte de gain maladie, sur l’avis de son médecin conseil, va indiquer à l’assuré qu’il est apte à...

L’USS salue la décision du Conseil fédéral sur la 13e rente

© Thierry Porchet

La semaine dernière, la ministre de l’Intérieur Elisabeth Baume-Schneider présentait le projet de mise en œuvre de l’initiative pour la 13 e rente AVS, acceptée en votation le 3...