Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Les patrons valident la Convention

Mobilisation des maçons.
© Olivier Vogelsang

Un accord avait été trouvé à la suite de l’immense mobilisation des maçons l’automne passé.

Lors de leur assemblée extraordinaire qui s’est tenue le 13 janvier à Berne, les délégués de la Société suisse des entrepreneurs (SSE) ont officiellement avalisé l’accord conclu entre les partenaires sociaux. Autrement dit, la nouvelle Convention nationale du secteur principal de la construction (CN 2023) a été approuvée par toutes les instances dirigeantes, patronales et syndicales, et est en vigueur pour une durée de trois ans, jusqu’à fin 2025.

Pour rappel, l’accord obtenu à la suite de neuf mois de négociations comporte une augmentation de 150 francs des salaires effectifs et de 100 francs pour les salaires minimums dès le 1er janvier. Les travailleurs auront eu du mal à faire entendre leurs revendications, entre autres en matière d’intempéries et de temps de déplacement, mais ils auront, grâce à leur mobilisation de l’automne dernier, réussi à repousser la volonté patronale de flexibiliser à outrance le temps de travail. D’autres améliorations sont à retenir, notamment un congé paternité de dix jours sans perte de salaire et l’augmentation de l’indemnité kilométrique pour les véhicules privés à 0,70 franc.

Pour les questions qui restent en suspens, les partenaires sociaux ont convenu de mettre en place des groupes de travail. Reste au Conseil fédéral à déclarer cette convention de force obligatoire pour clôturer le processus.

Pour aller plus loin

Unia en campagne sur les chantiers

Un syndicaliste parle aux ouvriers

En vue du renouvellement de la Convention nationale du gros œuvre, le syndicat sonde les travailleurs pour définir son cahier de revendications. Il en profite pour leur parler des enjeux du 9 juin dans les urnes

Stop au harcèlement sexuel sur les chantiers!

Une femme tient un outil

L’assemblée des femmes de la construction exige que des règles contraignantes soient mises en place contre le harcèlement au travail, dont la prévention et les sanctions

Des chercheurs planchent sur du béton sans ciment

Pour faire face au bouleversement climatique, la start-up zurichoise Oxara développe des matériaux de construction durables. Entretien avec l’un de ses cofondateurs, Thibault Demoulin

Un maçon sur deux n’a reçu aucune augmentation en 2024

La vaste enquête menée par Unia et Syna englobant 34000 travailleurs de 700 entreprises dans toute la Suisse a révélé que 48% d’entre eux n’ont pas eu droit à une hausse des salaires.

Unia et Syna ont mené une vaste enquête sur les chantiers, qui révèle que les employeurs se sont montrés bien pingres alors que le secteur bénéficie d’une bonne conjoncture