Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

La justice enquête sur le dumping au chantier des TPG

Une perquisition a eu lieu la semaine passée sur le chantier où Unia avait dénoncé des salaires indécents payés à des électriciens italiens

La police a perquisitionné, le mardi 28 mai, le chantier du nouveau dépôt des Transports publics genevois (TPG) d’En Chardon. A la mi-mai, Unia y avait dénoncé un grave cas de sous-enchère salariale. Engagés dans le sud de l’Italie, des électriciens auraient été payés moins de 10 francs de l’heure au lieu des 25 francs prévus par la Convention collective de travail des métiers techniques de la métallurgie du bâtiment de Genève. Juriste d’Unia Genève en charge du dossier, Fabrice Berney se félicite de l’ouverture d’une procédure pénale par le Ministère public genevois: «Cela prouve que les éléments que nous avons dénoncés sont suffisamment étayés et que les témoignages des employés sont sérieux. Nous attendons maintenant que les TPG retirent l’adjudication du chantier à l’entreprise X.» Cette société lombarde, représentée en Suisse par une succursale domiciliée dans le canton de Vaud, avait obtenu le mandat en proposant un prix anormalement bas. Les ouvriers employés à Genève avaient dû ouvrir un compte bancaire en Italie sur lequel était prélevé une partie de leur paie. «Unia demande aussi que soit activé le fonds social des TPG prévu pour payer les salariés en cas de problème.» Ce qui permettra aux travailleurs d’attendre de récupérer leurs arriérés de revenus. Enfin, Fabrice Berney rappelle que la sous-enchère salariale est malheureusement monnaie courante. «Nous avons pu dénoncer ce cas grâce au courage des travailleurs qui ont témoigné. Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg. Ce n’est pas le moment d’affaiblir les mesures d’accompagnement, mais plutôt de les renforcer. Et il faut que les autorités, l’Office cantonal de l'inspection et des relations du travail et les commissions paritaires redoublent de vigilance.»

Pour aller plus loin

Les délais et la pression sur les coûts trop souvent à l’origine des accidents

Vue de débris à Prilly apèrs la chute d'un échafaudage

Quelques jours après le terrible accident de chantier à Prilly qui a coûté la vie à trois ouvriers et fait huit blessés, les causes du drame restent inconnues. Unia insiste sur l’importance de renforcer la prévention

Des travailleurs genevois rendent hommage à leurs confrères de Prilly

hommage à Genève

Les syndicats genevois de la construction et plus de 70 travailleurs du bâtiment ont observé une minute de silence ce matin sur un autre chantier de la Suva

Vers un vide conventionnel dans la construction fribourgeoise?

Un ouvrier boit de l'eau

Après le refus des patrons du secteur de signer un accord protégeant les travailleurs lors de canicules, les syndicats annoncent la fin du fonds paritaire

Comment éviter les effets néfastes de la canicule sur les chantiers

Un homme utilise une application sur son téléphone

La nouvelle application lancée à Genève pour protéger les travailleurs en cas de fortes chaleurs a été expliquée à des contremaîtres lors d’une formation riche en enseignements