Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Jelmoli va fermer boutique. Unia exige un plan social généreux

Le plus ancien grand magasin de Suisse va fermer son enseigne zurichoise et ses deux boutiques de l’aéroport de Zurich à la fin de l’année. Quelque 850 collaboratrices et collaborateurs sont touchés par cette décision annoncée début février par son propriétaire, Swiss Prime Site, une société immobilière basée à Zoug. Cette dernière évoque des pertes cumulées de 45 millions sur les sept dernières années, alors que l’enseigne affichait un chiffre d’affaires global de 119 millions en 2021. Le dynamisme du commerce en ligne et l’évolution des comportements des consommateurs seraient aussi à la base de la décision, justifie le groupe. Pour Swiss Prime Site, qui avait racheté Jelmoli en 2009, il devient plus rentable de transformer son grand magasin zurichois en bureaux, restaurants, boutiques et offres sportives. L’immeuble, situé dans une zone luxueuse de la capitale économique du pays, sera rénové à partir de l’année prochaine pour le début 2027.

Unia Zurich dénonce cette fermeture se réalisant au profit de nouveaux bureaux destinés à de grands groupes anonymes plutôt qu’à l’exploitation d’un magasin emblématique de la ville. Le syndicat attend que Swiss Prime Site trouve une solution pour que toutes les personnes perdant leur emploi puissent être reclassées. Unia demande également la négociation d’un plan social équitable et généreux pour l’ensemble du personnel. Le groupe ne semblant pas manquer d’argent, souligne le syndicat.

Pour aller plus loin

Une convention comme remède

Rassemblement d'assistantes en pharmacie à Ouchy

Les assistantes en pharmacie du canton de Vaud ont lancé une pétition en faveur d’une convention collective de travail

Pour un nouveau contrat-type de la vente en Valais

Unia demande au Canton d'améliorer les conditions de travail dans le commerce de détail et de revaloriser les salaires

Les vendeuses très remontées

Une vendeuse brandit une pancarte demandant des salaires décents

Lors de leur conférence de branche, les employés du commerce de détail ont exigé d’être partie prenante de la numérisation de leur métier. Ils continuent à demander de meilleures conditions de travail, notamment salariales

Les magasins Esprit laissent une centaine d’employés sur le carreau

Des employées et des employés des boutiques Esprit se sont retrouvés devant des portes closes le 26 mars dernier. A Lausanne, sur la devanture de la boutique de la rue de Bourg, des affichettes annoncent une fermeture temporaire…

Une vingtaine de boutiques ont été fermées du jour au lendemain, sans information préalable. Unia, sous le choc de cette faillite soudaine et violente, dénonce la manière de faire