Hausse des salaires demandée

L’heure de réévaluer les salaires des infirmiers experts en anesthésie, soins intensifs et urgences à l’Hôpital fribourgeois (HFR) a sonné. Le 11 janvier dernier, le Syndicat des services publics (SSP) a transmis au Conseil d’Etat un courrier collectif cosigné par 112 collaborateurs appartenant à cette catégorie professionnelle. Il prie le gouvernement de se prononcer sur la demande d’ajustement des rémunérations et de la fonction de ce personnel soignant. Une requête qui avait déjà été déposée... il y a trois ans et demi en arrière, en juillet 2017!  Les auteurs de la lettre demandent aux élus de prendre enfin une décision, soulignant la situation difficile dans laquelle ils se trouvent.  «En pleine pandémie, pensez bien que nous avons perdu beaucoup d’énergie; des collègues tombent d’épuisement, d’autres songent à démissionner. Mais nous prenons encore la plume pour vous exprimer notre profond désarroi et notre sentiment d’être oubliés par l’Etat. (...)  Alors que la troisième vague va nous submerger encore une fois, donnez-nous un signe positif que notre valeur est aussi reconnue par les autorités. Vous ne retiendrez certainement pas tous les infirmiers experts au sein de l’HFR, mais une bonne partie pourrait être remotivée par une reconnaissance juste et objective.» Le SSP a calculé que le personnel concerné devrait être colloqué en classes de salaire 22 à 24.