Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Genève: halte au hold-up sur les salaires!

Une femme brandit une pancarte: "Conseil d'Etat +25%. Personne +0. Sérieux?"
© Olivier Vogelsang

«Il fallait oser: alors que le Conseil d’Etat envisage une hausse de son salaire de 25%, soit environ 5500 francs par mois, il bloque l’indexation des salaires du personnel et refuse de lui octroyer l’annuité 2023!» La colère gronde dans les rangs du personnel de l’Etat de Genève et du secteur subventionné. Jeudi dernier, une centaine d’employés de la fonction publique et parapublique ont manifesté devant l’Hôtel-de-Ville pour exiger du Canton, qui a réalisé un surplus budgétaire de 1,5 milliard de francs l’an passé, de revoir son plan financier pour 2022 à 2025 et d’augmenter les salaires. Une hausse qui passe par l’indexation au coût de la vie – annoncée à 2% pour 2022 – et par le rattrapage du renchérissement de 2021, soit 0,9%.

Les salariés exigent également que l’ensemble du personnel touche son annuité et que l’Etat s’engage à élaborer le budget avec leurs organisations, regroupées dans le Cartel intersyndical. Sous la devise «Halte au hold-up sur les salaires!», les participants ont dénoncé le cynisme d’un Conseil d’Etat qui rechigne à faire le nécessaire pour empêcher une baisse du pouvoir d’achat de son personnel alors qu’il propose de se servir sans complexe avec une augmentation annuelle estimée à 50000 francs.

Pour aller plus loin

Patron aux abonnés absents

Accompagné des travailleurs, le secrétaire syndical José Sebastiao a tenu une conférence de presse le 23 mai devant le siège de la société aux Acacias: «Les travailleurs sont très inquiets, ils ont des familles, des charges à payer, est-ce que les salaires du mois de mai vont être versés?»

A leur retour de vacances imposées, les employés d’une entreprise genevoise de plomberie ont trouvé porte close, sans aucune nouvelle de leur patron. Unia ne compte pas lâcher l’affaire.

Fin d’une grève de deux mois en Italie

Les travailleurs du distributeur italien d’énergies Enel ont mis fin à leur grève, démarrée en mars. Les syndicats Federazione italiana lavoratori chimica tessile energia...

Le coup de gueule des agents du Panthéon porte ses fruits

Monument dédié aux morts célèbres à Paris, le Panthéon est resté fermé du 22 au 25 avril. Le personnel s’est mis en grève pendant quatre jours, après avoir exprimé son ras-le-bol...

Deuxième grève générale en Argentine contre le tronçonneur Milei

Pour la deuxième fois en cinq mois, les syndicats argentins ont lancé le 9 mai une grève générale afin de protester contre la politique d’austérité de l'ultralibéral Javier Milei...