Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

AVS: le Parlement laisse tomber les retraités

Revirement incompréhensible du Parlement. En septembre de l’année dernière, le Conseil national et le Conseil des Etats avaient demandé au Conseil fédéral d’adapter les rentes AVS à l’inflation, chiffrée alors à 2,8%. Les retraités ont été indexés en début d’année, comme c’est le cas tous les deux ans, sur la base d’un indice mixte, soit une moyenne entre les hausses de salaires et celles des prix, dont le taux avait été fixé par le Conseil fédéral à 2,5%. Au 1er janvier, ils ont donc touché entre 30 francs de plus pour la rente minimale et 60 francs de plus pour la maximale. Manquait donc 0,3% selon la décision parlementaire de septembre. Le Gouvernement a présenté, en février, un projet permettant de verser ce complément aux rentiers AVS, ainsi qu’aux personnes à l’AI et à celles touchant des prestations complémentaires. Cette adaptation extraordinaire devait entrer en vigueur le 1er juillet et se situait entre 7 à 14 francs par mois, afin de couvrir aussi le premier semestre de 2023. Or tout s’est écroulé la semaine passée. Le National, puis les Etats, ont enterré le complément d’indexation qu’ils avaient eux-mêmes sollicité...

L’Union syndicale suisse (USS) a réagi vivement à cette décision qui, écrit-elle, «se moque de la Constitution». Cette dernière prévoit que les rentes AVS soient adaptées au moins à l’évolution des prix. «Le Parlement laisse définitivement tomber les retraités», s’indigne la faîtière. Elle indique notamment que «sans compensation, un ménage de retraités dans la moyenne risque de perdre environ 8% de son pouvoir d’achat d’ici fin 2024». Et l’USS d’appeler la population à corriger le tir, en votant pour l’introduction d’une 13e rente AVS, comme le prévoit son initiative. Cette dernière devrait passer en votation dans moins d’une année.

Pour aller plus loin

Et si cocher une case suffisait pour toucher des prestations?

Photo d'une personne âgée devant une place de jeux.

Les seniors du Parti socialiste s’apprêtent à lancer une action nationale en faveur d’un accès automatique aux prestations sociales, qui vient de faire l’objet d’une interpellation au Grand Conseil vaudois

Payer plus pour gagner moins à la retraite: non!

Le référendum contre la révision du 2e pilier a abouti avec un nombre record de signatures. Elles ont été déposées le 27 juin dernier à la Chancellerie fédérale

Un récent rapport de la Commission de haute surveillance du 2e pilier confirme que les caisses de pension se portent à merveille. L’USS réitère son opposition à la réforme de la LPP qui va dans le mauvais sens

Délai transitoire

Qu’est-ce qu’un délai transitoire? Face à une incapacité de travail, l’assurance perte de gain maladie, sur l’avis de son médecin conseil, va indiquer à l’assuré qu’il est apte à...

L’USS salue la décision du Conseil fédéral sur la 13e rente

© Thierry Porchet

La semaine dernière, la ministre de l’Intérieur Elisabeth Baume-Schneider présentait le projet de mise en œuvre de l’initiative pour la 13 e rente AVS, acceptée en votation le 3...