Environnement

Pour un écologisme radicalement populaire

Fresque réalisée sur le bitume.
© Olivier Vogelsang

En face de Credit Suisse, sur la place Bel-Air à Genève, une grande fresque symbolique a été réalisée vendredi dernier par des organisations engagées pour le climat et les droits humains, dont Breakfree, Abya Yala Suiza et la Grève pour l’avenir. Elles appellent ainsi la banque à mettre un terme à ses investissements dans la construction d’un pipeline de pétrole bitumineux aux Etats-Unis. Passant à travers la région des Grands Lacs, ce pipeline menace la plus grande réserve d’eau du continent américain et viole les droits du peuple autochtone Anishinaabe. L’occasion aussi de rappeler l’importance de la finance helvétique dans les dangers pour l’environnement qui affectent la planète, deux semaines avant la Grève pour l’avenir du 21 mai.

La Grève pour l’avenir, qui comprend la Grève du climat, Unia, le SSP, la Grève féministe et les Grands-parents pour le climat entre autres organisations, appelle à la mobilisation le 21 mai 2021