Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Les caisses de pension se portent bien

Il y a un mois, le 9 mai dernier, la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle publiait son rapport sur la situation financière des caisses de pension en 2022. Le communiqué accompagnant cette publication est plutôt alarmiste, évoquant une «performance fortement négative» des placements ou encore l’«augmentation du nombre d’institutions de prévoyance en découvert». Au vu de son analyse, la Commission salue la réforme LPP 21 qui, selon elle, «aidera les institutions de prévoyance n’offrant que le minimum LPP».

Autre son de cloche du côté de l’Union syndicale suisse (USS). Par voie de presse également, la faîtière donne son avis sur le rapport de la Commission. Celui-ci, écrit-elle, confirme que «les caisses de pension se portent à merveille». Ainsi, «malgré des résultats de placements négatifs l’année dernière, la plupart des caisses disposent encore de réserves et de provisions solides. Et leurs perspectives financières continuent de s’améliorer en raison de la hausse des taux d’intérêt.» La faîtière syndicale ajoute que, dans ce contexte, il est «extrêmement important» de rejeter le projet de baisse des rentes LPP adopté par le Parlement, et de faire aboutir le référendum contre LPP 21 lancé par les syndicats et la gauche: «Au lieu de détériorer encore les garanties de prestations, il faut maintenant augmenter les rentes des caisses de pension et compenser le renchérissement dans le 2e pilier. Sinon, la valeur des rentes sera en chute libre pour les retraités et les retraitées.»

Par ailleurs, l’USS critique les considérations de la Commission de haute surveillance, estimant que son analyse est trop simpliste et trop courte. Elle évoque également le manque de protections légales des assurés, expliquant par exemple que «le taux d’intérêt minimal garanti par la loi devrait en fait être fixé de telle manière que les revenus des placements soient obligatoirement crédités aux assurés». Ce qui n’est pas le cas. Depuis des années, ce taux est «très à la traîne par rapport aux rendements effectivement réalisés». Résultat: les assurés ne bénéficient pas de la totalité de ce qu’ont rapporté leurs avoirs, et les assureurs se servent au passage.

Plus d’infos sur: uss.ch

Pour aller plus loin

La bataille pour la 13e rente AVS n'est pas finie

Des militants d'Unia engagés pour la 13e rente AVS

Le projet de financement mis en consultation par le Conseil fédéral est loin de faire l’unanimité. Bras de fer en vue au Parlement

Et si cocher une case suffisait pour toucher des prestations?

Photo d'une personne âgée devant une place de jeux.

Les seniors du Parti socialiste s’apprêtent à lancer une action nationale en faveur d’un accès automatique aux prestations sociales, qui vient de faire l’objet d’une interpellation au Grand Conseil vaudois

Payer plus pour gagner moins à la retraite: non!

Le référendum contre la révision du 2e pilier a abouti avec un nombre record de signatures. Elles ont été déposées le 27 juin dernier à la Chancellerie fédérale

Un récent rapport de la Commission de haute surveillance du 2e pilier confirme que les caisses de pension se portent à merveille. L’USS réitère son opposition à la réforme de la LPP qui va dans le mauvais sens

Délai transitoire

Qu’est-ce qu’un délai transitoire? Face à une incapacité de travail, l’assurance perte de gain maladie, sur l’avis de son médecin conseil, va indiquer à l’assuré qu’il est apte à...