Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Une initiative pour des logements abordables lancée à Morges

Le PS, les Verts et le POP ont annoncé le 6 mars le lancement d’une initiative pour des logements abordables à Morges, soutenue par Unia Vaud et l’AVIVO, l’association de défense et de détente des retraitées et retraités.

L’idée provient d’un constat posé depuis plusieurs années: il est extrêmement difficile de trouver un logement libre et à un prix abordable dans la commune. C’est pourquoi les initiants proposent de tripler la part de logements d’utilité publique afin qu’ils représentent 15% du parc immobilier communal, contre 5% aujourd’hui. 

«Cela fait plusieurs années qu’on essaie de lancer des projets pour plus de logements abordables, mais cela ne passe jamais», déclare Camille Robert, la présidente du PS de Morges.

Pour que l’initiative soit acceptée, il faudra récolter 1700 signatures au minimum dans un délai de trois mois. La socialiste ajoute: «Le défi est de taille, alors on a cherché du soutien et on l’a trouvé auprès d’Unia et de l’AVIVO Morges.»

Eric Voruz, président du Groupe d’intérêt des retraités d’Unia Vaud et président de l’AVIVO, souligne: «En regardant le plan d’affectation communal, nous avons constaté qu’il n’y avait rien au niveau des logements sociaux et rien non plus pour la classe moyenne.» 

La récolte de signatures devrait commencer à la mi-avril. 

Pour aller plus loin

Un mandat de négociation avec l’UE inadmissible

Les syndicats ne lâchent rien sur la protection des salaires. Réagissant à l’approbation par le Conseil fédéral le 8 mars du mandat de négociation avec la Commission européenne, l...

«On nous a baladés. Ce qu’on nous a promis, on veut le démanteler»

Une centaine de participants ont assisté au débat et pris connaissance des arguments syndicaux, patronaux et de l’UE.

Pierre-Yves Maillard, président de l’Union syndicale suisse, a croisé le fer avec Petros Mavromichalis, ambassadeur de l’Union européenne en Suisse, il y a dix jours à Lausanne

«Il s’agira avant tout de lutter contre les attaques sur les acquis sociaux»

Responsable du département politique d’Unia à l’échelle nationale, la socialiste neuchâteloise Martine Docourt a été élue au Conseil national le 22 octobre dernier. Elle y défendra le pouvoir d’achat, l’égalité, la transition écosociale, et luttera contre la remise en cause des acquis sociaux.

Responsable du département politique d’Unia, la Neuchâteloise Martine Docourt a été élue au Conseil national, où elle pourra s’appuyer sur son expérience professionnelle

Protection des salaires et du service public exigée

Après l’abandon de l’accord-cadre institutionnel qui devait régler les futures relations de la Suisse avec le voisin européen, un nouveau mandat de négociation sera élaboré d’ici à la fin de l’année. Face à la pression sur les salaires, les syndicats demandent au Conseil fédéral d’agir pour améliorer les mesures de protection plutôt que de les dégrader.

L’Union syndicale suisse et Travail.Suisse ont alerté la semaine dernière sur les enjeux des futures discussions entre la Suisse et l’Union européenne alors que le Conseil fédéral s’apprête à définir son mandat de négociation