Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Swiss: les salaires prennent de la hauteur

Bonne nouvelle pour les quelque 1500 employés au sol de Swiss qui verront, dès le 1er janvier, leur rémunération sensiblement augmenter. Dans un récent communiqué, le syndicat SEV-GATA a annoncé une hausse de la masse salariale de 3,3%. Selon ce dernier, les revenus les plus bas en bénéficieront de manière accrue, mais tout le personnel recevra au minimum 2% de plus. «En outre, 1% supplémentaire est octroyé pour les mesures salariales individuelles», complète l’organisation des travailleurs.

Une prime «corona» de 2500 francs par poste à temps complet sera par ailleurs versée en une seule tranche le mois prochain. Celle-ci découle de l’accord «Mesures temporaires pour baisser les frais à la suite de la crise du coronavirus» appelé aussi CCT de crise. Le reste du «montant de remerciement pour le coronavirus» de 2000 francs par poste à temps complet est versé ce mois, note encore SEV-GATA, précisant que la première moitié a été octroyée en mai dernier.

«Une indemnité variable pour l’année 2022 sera versée en mars 2023 – probablement d’un montant maximal de 3200 francs par poste à temps complet», ajoute le syndicat. Cette situation, précise-t-il, n’a pas d’incidence sur les plaintes déposées au Tribunal contre Swiss qui «restent valables». L’organisation des travailleurs a en effet saisi la justice pour non-respect de la procédure de consultation dans l’affaire des licenciements de masse.

«Il est indéniable qu’un premier pas a été fait vers un partenariat social équilibré. Cependant, Swiss a encore un bon potentiel d’amélioration dans sa manière de traiter son personnel et les syndicats. Nous y travaillons», commente Philipp Hadorn, président de SEV-GATA, tout en estimant en substance que les augmentations consenties laissent penser que la direction a admis le besoin de rattrapage des rémunérations et de reconnaissance pour cette catégorie d’employés.

Pour aller plus loin

Patron aux abonnés absents

Accompagné des travailleurs, le secrétaire syndical José Sebastiao a tenu une conférence de presse le 23 mai devant le siège de la société aux Acacias: «Les travailleurs sont très inquiets, ils ont des familles, des charges à payer, est-ce que les salaires du mois de mai vont être versés?»

A leur retour de vacances imposées, les employés d’une entreprise genevoise de plomberie ont trouvé porte close, sans aucune nouvelle de leur patron. Unia ne compte pas lâcher l’affaire.

Fin d’une grève de deux mois en Italie

Les travailleurs du distributeur italien d’énergies Enel ont mis fin à leur grève, démarrée en mars. Les syndicats Federazione italiana lavoratori chimica tessile energia...

Le coup de gueule des agents du Panthéon porte ses fruits

Monument dédié aux morts célèbres à Paris, le Panthéon est resté fermé du 22 au 25 avril. Le personnel s’est mis en grève pendant quatre jours, après avoir exprimé son ras-le-bol...

Deuxième grève générale en Argentine contre le tronçonneur Milei

Pour la deuxième fois en cinq mois, les syndicats argentins ont lancé le 9 mai une grève générale afin de protester contre la politique d’austérité de l'ultralibéral Javier Milei...