Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Soins: Il y a urgence, des mesures immédiates sont nécessaires

Dans plusieurs villes de Suisse, Unia a alerté sur la situation de crise dans le domaine, et en particulier dans les soins de longue durée, avec un manque de personnel criant ayant déjà des conséquences sur les patients.
© Olivier Vogelsang

Dans plusieurs villes de Suisse, Unia a alerté sur la situation de crise dans le domaine, et en particulier dans les soins de longue durée, avec un manque de personnel criant ayant déjà des conséquences sur les patients.

Un Monopoly géant à parcourir en déambulateur et rebaptisé «La course aux profits» a été l’attraction mercredi dernier à Delémont lors de la journée nationale d’action d’Unia pour les soins (voir L’ES du 22 novembre). Dans plusieurs villes de Suisse, le syndicat a alerté sur la situation de crise dans le domaine, et en particulier dans les soins de longue durée, avec un manque de personnel criant ayant déjà des conséquences sur les patients. «Dans de nombreux homes, les résidents et les résidentes ne reçoivent pas tous les soins nécessaires», note le syndicat, qui donne l’exemple de soins corporels réduits au minimum ou de patients calmés avec des médicaments. Les soignants ne peuvent pas concilier cela avec leur conscience. Beaucoup quittent le métier: 300 professionnels par mois alors qu’il manque déjà, selon le rapport «Jobradar», 15172 postes dans les soins. Plus du double seront en plus nécessaires à l’horizon 2040, en raison notamment de l’évolution démographique et des 54000 lits supplémentaires attendus dans les EMS. Avec cette journée d’action, Unia alertait la population et lançait un appel à la société civile et aux milieux politiques afin que des mesures urgentes soient prises face à cette crise d’un domaine des soins «en arrêt maladie». Les syndicalistes et les soignants présents lors des actions distribuaient leur remède: une petite boîte d’IbuProSoins® Forte, contenant tous les composants d’un système de santé de qualité, déclinés en cinq mesures immédiates et un financement juste des soins qui permettront d’améliorer les conditions de travail du personnel.

© Olivier Vogelsang
Photo Olivier Vogelsang

 

Pour aller plus loin

«Les a priori sont susceptibles de générer des soins inadaptés»

«Face à une même douleur, à des symptômes égaux, les traitements prescrits à des patients blancs et à des patients noirs peuvent être différents», note le professeur et médecin Patrick Bodenmann.

Le domaine de la santé n’est pas exempt de dérives racistes, qu’elles concernent les patients ou le personnel soignant. Entretien avec le professeur Patrick Bodenmann, spécialiste de la question

Les frontaliers vont passer à la caisse... maladie

Le Parlement suisse pourrait voter en faveur d’une augmentation d’au moins 60% des primes d’assurance maladie pour les frontaliers. Une injustice pour le GTE

EMS en crise: «Il est crucial que la voix du personnel soit entendue»

L’entrée plus tardive des personnes âgées dans les EMS a pour conséquence des soins plus complexes. Le rationnement des soins, comme celui des coûts, implique pour le personnel des conditions de travail très difficiles et laisse peu de place au lien social, pourtant essentiel aux résidents.

Une étude, à laquelle Unia a participé, montre que la pénurie de main-d’œuvre dans les soins de longue durée prend racine dans la manière dont le travail y est organisé

Une CCT pour le personnel des EMS valaisans

C’est une belle victoire pour le personnel valaisan des soins de longue durée. Dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative populaire fédérale pour des soins infirmiers forts...