Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

« Pas de licenciements sans un plan social ! »

action syndicale chez Vetropack
© Thierry Porchet

Les travailleurs de Vetropack ont participé à une action syndicale le 17 mai devant l'entreprise à St-Prex.

Le personnel de Vetropack, soutenu par Unia, a participé à une action syndicale ce vendredi pour exiger la négociation d’un plan social et le maintien des emplois pendant le processus

Ce vendredi 17 mai en début d’après-midi, avec le soutien d’Unia, les travailleuses et les travailleurs de Vetropack ont organisé une action devant leur entreprise à St-Prex afin de dénoncer l’attitude de leur direction et réclamer du respect.

En effet, à la suite de l’annonce du maintien de la fermeture de leur site de production et de la volonté de la direction de commencer à licencier dès la semaine prochaine, les salariés ont posé un ultimatum qui se terminait aujourd’hui midi. Ils exigent que l’entreprise entame de vraies négociations, comme le prévoit la convention collective de travail, et qu’aucun licenciement ne soit prononcé avant la signature du plan social. «La direction nous a contactés par e-mail aujourd’hui à 11h58», rapporte Nicole Vassalli, responsable du secteur Industrie à Unia Vaud. «Elle confirme que les licenciements auront lieu ces prochains jours et fait une autre lecture de la convention collective de travail que nous. Pour elle, le plan social n’est pas à négocier avec les travailleurs et les syndicats.»

A la suite de l’action de ce jour, un nouvel ultimatum a été posé à lundi soir prochain, 20 mai. «Nous demandons toujours la même chose», souligne la responsable syndicale. «L’ouverture de vraies négociations, et pas de simples discussions, en vue d’un plan social, et l’arrêt des licenciements tant que ce dernier n’est pas sur pied.» Si la direction n’accède pas à ces demandes, des mesures de lutte pourraient avoir lieu dès mardi prochain.


 

Pour aller plus loin

Le jour où le drapeau d’Unia a flotté sur la verrerie de Saint-Prex

Le drapeau d'Unia flotte au dessus du bâtiment Vetropack

Menacés d’être licenciés sans plan social, les travailleurs et les travailleuses de Vetropack ont pris le contrôle de leur usine et mis la main sur le stock de bouteilles. Après sept journées de grève et d’occupation, ils ont obtenu l’ouverture de négociations. Récit

La grève chez Vetropack est suspendue

Les salariés de l'ultime verrerie de Suisse exigent le gel des licenciements, la conclusion d’un plan social et le maintien d'emplois industriels sur le site.

Après sept journées de grève, un accord a pu être trouvé sur les modalités de négociations pour un plan social.

Les grévistes de Vetropack remportent une première victoire

Le personnel de la verrerie de Saint-Prex (VD) a cessé le travail ce vendredi 24 mai. Soutenu par Unia, il exige le gel des licenciements et l’ouverture de négociations pour un plan social digne de ce nom

Les licenciements sont suspendus jusqu’à fin juin et un plan social sera négocié

Les travailleurs de Vetropack en grève

Suite à l'annonce de fermeture, les travailleurs-euses demandent un minimum de respect

Le personnel de la verrerie de Saint-Prex (VD) a cessé le travail ce vendredi 24 mai. Soutenu par Unia, il exige le gel des licenciements et l’ouverture de négociations pour un plan social digne de ce nom