Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Elles ont couru pour une bonne cause

course la montheysanne
© DR

Succès renouvelé pour la onzième édition de la course valaisanne la Montheysanne qui s’est déroulée le 20 août dernier. Cette compétition solidaire cent pour cent féminine a rassemblé à Monthey pas moins de 1909 participantes malgré un soleil de plomb. Programmée chaque année, elle permet de récolter des fonds destinés à financer des activités en faveur de femmes victimes d’un cancer, principalement du sein et des poumons, dans le but de les sortir de leur isolement.

Comme de coutume, des militantes d’Unia Valais, T-shirt et casquette rose de circonstances, ont répondu présentes au rendez-vous. «Nous étions sept à courir les 5 kilomètres et sept autres à rejoindre la marche de soutien des 2,5 kilomètres. Les responsables ont avancé certains départs en raison de la canicule et mis sur pied des points de ravitaillement supplémentaires», témoigne Sandra Previti, secrétaire syndicale, organisatrice de l’équipe Unia. Habituée de la rencontre portée pour cette cuvée par 170 bénévoles et qui a réuni quelque 4000 personnes, la syndicaliste de 47 ans y a pris part cette année à double titre: en tant que coureuse solidaire, mais aussi en tant que malade après qu’on lui a diagnostiqué un cancer du sein en novembre dernier. «C’était une journée pleine d’émotion. Malgré la chaleur et la transpiration au terme de la course, il me restait encore de l’eau dans mon corps pour pleurer...» souligne cette battante rayonnante, qui a confié au journal valaisan Le Nouvelliste«être partie pour tout donner, en guerrière», armée d’un courage, d’une détermination et d’un allant qui forcent l’admiration... 

 

 

 

Pour aller plus loin

«La Commission du Conseil national ferme les yeux»

La Commission du Conseil national traitant des questions de santé publique rejette une initiative en faveur d’une meilleure reconnaissance du stress comme maladie professionnelle. Unia demande à la Chambre du peuple de rectifier le tir

L’assistance au suicide menacée à Genève?

Les électeurs voteront le 9 juin sur la modification de la Loi sur la santé qui ne contraint plus les hôpitaux et les EMS à accepter le recours au suicide assisté en leur sein

«En vingt ans, les primes ont plus que doublé!»

Face à une assurance maladie qui coûte toujours plus chère, les syndicats soutiennent le remède de plafonnement des primes préconisé par le Parti socialiste.

L’initiative d’allègement des primes, soumise au peuple le 9 juin, demande que les assurés ne consacrent pas plus de 10% de leurs revenus aux primes. Entretien avec Vania Alleva

Le référendum contre EFAS est sous toit

Avec l’EFAS, les assurés ne risquent pas seulement de voir leurs primes augmenter, mais aussi leur participation aux coûts.

Le Syndicat des services publics (SSP) a déposé la semaine dernière 57000 signatures contre le Financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires (EFAS). Adoptée...