Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

AVS 21: plus de 300000 signatures remises au Conseil des Etats

logo "Pas touche aux rentes des femmes!"

Lundi en fin de matinée, avant que le Conseil des Etats n’entame le débat sur la nouvelle réforme de l’AVS, l’Union syndicale suisse (USS) remettait l’appel urgent intitulé «Pas touche aux rentes des femmes!» Lancé en ligne en février dernier, il a recueilli, en très peu de temps, un record de plus de 300000 signatures. Au total, 314187 personnes s’adressent aux conseillers aux Etats pour leur enjoindre de renoncer à augmenter l’âge de la retraite des femmes à 65 ans, et revaloriser leurs rentes afin que ces dernières puissent vivre de l’AVS, une promesse faite il y a un demi-siècle déjà. Discriminées durant toute leur vie professionnelle, les femmes le sont aussi au moment de la retraite. Elles touchent en moyenne un tiers de moins de rentes que les hommes.

C’est ce qu’a rappelé la présidente d’Unia, Vania Alleva, lundi devant la Chancellerie fédérale à l’heure de la remise des signatures recueillies sur l’appel urgent. Ces signatures sont «un signal clair adressé au Parlement: nous ne laisserons pas passer une augmentation de l’âge de la retraite des femmes!» a-t-elle déclaré avant de stigmatiser l’attitude des politiciens bourgeois qui, plutôt que de corriger une «intolérable injustice» et permettre aux femmes de «jouir d’une retraite permettant de vivre», veulent leur imposer de partir une année plus tard. «Pour beaucoup de travailleuses âgées, qui ne trouvent plus de travail ou qui sont obligées de prendre une retraite anticipée, cela signifie purement et simplement une réduction de leurs rentes qui sont déjà basses.» Pour Vania Alleva, le débat sur l’âge de la retraite passe à côté de la réalité sociale. Il est nécessaire de combler l’écart dont souffrent les femmes, revendique-t-elle, soulignant que les syndicats ont lancé à cet effet l’initiative AVSx13. Et de conclure: «Le Parlement ferait bien de prendre au sérieux le mécontentement des femmes de ce pays, plutôt que de bricoler des réformes dont elles ne veulent pas. Dans sa forme actuelle, cette réforme de l’AVS est vouée à l’échec!»

Mattea Meyer, coprésidente du PS Suisse, Michela Bovolenta, secrétaire centrale du SSP et la Verte Lisa Mazzone, conseillère aux Etats, ont aussi pris la parole. A l’heure où nous mettions sous presse, les débats au Conseil des Etats sur AVS 21 n’étaient toujours pas terminés. Nous y reviendrons dans notre prochaine édition.

Pour aller plus loin

La bataille pour la 13e rente AVS n'est pas finie

Des militants d'Unia engagés pour la 13e rente AVS

Le projet de financement mis en consultation par le Conseil fédéral est loin de faire l’unanimité. Bras de fer en vue au Parlement

Et si cocher une case suffisait pour toucher des prestations?

Photo d'une personne âgée devant une place de jeux.

Les seniors du Parti socialiste s’apprêtent à lancer une action nationale en faveur d’un accès automatique aux prestations sociales, qui vient de faire l’objet d’une interpellation au Grand Conseil vaudois

Payer plus pour gagner moins à la retraite: non!

Le référendum contre la révision du 2e pilier a abouti avec un nombre record de signatures. Elles ont été déposées le 27 juin dernier à la Chancellerie fédérale

Un récent rapport de la Commission de haute surveillance du 2e pilier confirme que les caisses de pension se portent à merveille. L’USS réitère son opposition à la réforme de la LPP qui va dans le mauvais sens

Délai transitoire

Qu’est-ce qu’un délai transitoire? Face à une incapacité de travail, l’assurance perte de gain maladie, sur l’avis de son médecin conseil, va indiquer à l’assuré qu’il est apte à...