Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Le développement du solaire, pour le climat et la paix...

Immense soleil déployé sur la place Fédérale.
© Greenpeace

Nouvelle action menée par Greenpeace pour inciter les autorités à développer l’énergie solaire. Le 9 mai dernier, une date choisie en raison, le lendemain, de la séance de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil des Etats (CEATE-E), l’organisation écologique a recouvert la place Fédérale d’une immense image d’un soleil orné en son centre d’une colombe, symbole de la paix. Parallèlement, elle a distribué des tracts aux passants. Les militants ont souligné le rôle prépondérant que doit jouer l’énergie solaire dans la réduction des gaz à effet de serre. Une solution permettant de «protéger le climat et de renforcer l’indépendance de la Suisse par rapport aux importations venues d’Etats menant des politiques critiquables». «La guerre en Ukraine doit convaincre les derniers sceptiques que nous devons remplacer immédiatement les énergies fossiles par des mesures d’économies d’énergie et des énergies renouvelables locales», a déclaré dans un communiqué Georg Klingler, expert climat et énergie pour Greenpeace Suisse. L’ONG prône l’essor massif et accéléré du photovoltaïque. «Plus vite la Suisse transformera ses toits en centrales électriques, meilleure sera la sécurité d’approvisionnement... Ainsi de moins en moins d’argent sera versé aux Etats belliqueux ou dévolu à la destruction du climat.» Dans ce contexte, Greenpeace réitère sa demande au Parlement d’augmenter la production du solaire, estimant qu’elle doit passer d’un peu moins de 3 TWh aujourd’hui à 30 TWh par an d’ici à 2035. Cette démarche, pointe les activistes, présente encore l’avantage de n’avoir aucun impact négatif sur la biodiversité. Pour la compléter les jours de grisaille, l’ONG mise sur le recours à l’hydraulique déjà existant. «Nous sommes bien préparés pour un approvisionnement complet avec des énergies renouvelables indigènes. En été, les installations solaires fournissent en outre de l’électricité excédentaire qui permet de produire de l’hydrogène de façon favorable au climat.» Le développement prioritaire du solaire trouve de nombreux partisans: quelque 19000 personnes ont signé une pétition dans ce sens, chiffre Georg Klingler, estimant encore que les partis du camp bourgeois favorables à la relance du nucléaire ou au subventionnement de carburants fossiles vont dans «le sens contraire de l’Histoire».

Pour aller plus loin

Les Aînées pour le climat ne baissent pas la garde

photo de groupe

Les Aînées pour le climat demandent au Parlement de respecter le verdict de la Cour européenne des droits de l’homme et préviennent qu’elles surveilleront sa mise en œuvre.

Retour à la tourbe

Photo du bâtiment ancien qui abrite la Maison de la Troubière

Récemment inaugurée, la Maison de la Tourbière aux Ponts-de-Martel (NE) raconte, via un espace muséal et un sentier didactique, la riche histoire à la fois humaine et naturelle de ces hauts-marais qui ont failli disparaître du paysage helvétique, à la suite d’une véritable ruée vers cet or noir. Reportage

Mourir de chaud ou quand le travail tue

Photo prétexte d'un ouvrier transpirant sur un chantier.

Les syndicats genevois ont organisé un séminaire sur le changement climatique et la protection de la santé au travail. Une journée qui se fait ainsi l’écho d’un rapport alarmant de l’OIT

La Suisse vit à crédit

Le «Jour du dépassement» intervient toujours plus tôt, et spécialement en Suisse. Début mai, le pays a déjà consommé toutes les ressources naturelles que son territoire peut...