Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Colloque sur la traite des êtres humains

Affiche du colloque.
© DR

Dans le cadre des Semaines d’action contre la traite des êtres humains, Unia organise un colloque sur la thématique en lien avec l’exploitation au travail. Ce colloque aura lieu le lundi 23 octobre, de 16h à 19h30 à Berne. La participation est gratuite.

Comme l’indique Unia dans son invitation: «La traite des êtres humains à des fins d’exploitation au travail a lieu chaque jour en Suisse. Les criminels obtiennent ce qu’ils veulent de leurs employées et de leurs employés en les menaçant ou en recourant à la contrainte corporelle ou psychologique.» Le débat portera notamment sur la manière de mieux détecter et de prévenir ces situations.

Le colloque sera traduit en français et en italien, et s’adresse aux militants et aux secrétaires syndicaux, aux partenaires sociaux, aux juristes, aux politiciens et aux personnes actives dans la lutte contre la traite.

Informations et inscriptions sur: unia.ch

Pour aller plus loin

Le travail, bonheur pour les uns, fardeau pour les autres

Selon Paul Magnette, différents indicateurs comme la croissance des pathologies professionnelles (maux de dos ou de tête, dépressions, burn-out) expriment le désir d’autres formes de travail.

Quand la moitié de nos contemporains disent s’épanouir dans leur emploi, l’ouvrage «L’autre moitié du monde» relève qu’un salarié sur deux vit dans la souffrance

Le travail nuit fortement à la santé

mise en scène

L’Enquête européenne sur les conditions de travail de 2021 révèle, entre autres, que près d’un quart des employés suisses ont vu leur sécurité ou leur santé mise en danger à cause du travail. Explications

La situation des jeunes en apprentissage sous la loupe

patissier au travail

Unia mène une vaste enquête auprès des jeunes en apprentissage afin de déterminer leurs revendications prioritaires

23 francs, un minimum de dignité pour la population qui travaille

affiche

A Fribourg, une coalition réunissant les syndicats et les partis de gauche a lancé une initiative cantonale pour en finir avec les salaires indécents