Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Unia défile avec les postiers français

Banderole Unia "Face aux abus systèmatiques en Suisse: DPD doit négocier!"
© ReAct Transnational

Le 22 juin, une délégation d’Unia a participé à Paris à une manifestation de postiers. Ceux-ci étaient en grève pour défendre leurs conditions de travail et d’engagement, s’opposer au démantèlement du réseau postal et aux externalisations des services. A l’invitation des syndicats CGT, FO et SUD, les syndicalistes d’Unia ont, aux côtés de centaines de grévistes, défilé dans les rues de la capitale en portant une banderole demandant l’ouverture de négociations avec DPD Suisse. Depuis plusieurs mois, Unia dénonce les conditions de travail au sein de cette entreprise de logistique filiale de La Poste française. Le syndicat exige l’enregistrement du temps de travail, le paiement de toutes les heures effectuées et le respect des droits syndicaux. Prenant la parole devant l’un des sièges du groupe postal, Roman Künzler, le responsable de la branche logistique d’Unia, a présenté cette situation et la lutte engagée en Suisse. «La Poste française ne se contente pas de distribuer le courrier en France, elle est devenue une multinationale immense, présente dans le monde entier et qui impose les conditions de travail les pires dans le secteur de la logistique», a-t-il lancé. Applaudi par les syndicalistes français, il a appelé à «faire vivre l’internationalisme» et à «résister ensemble sur le plan mondial».

Pour aller plus loin

Une convention comme remède

Rassemblement d'assistantes en pharmacie à Ouchy

Les assistantes en pharmacie du canton de Vaud ont lancé une pétition en faveur d’une convention collective de travail

Pour un nouveau contrat-type de la vente en Valais

Unia demande au Canton d'améliorer les conditions de travail dans le commerce de détail et de revaloriser les salaires

Les vendeuses très remontées

Une vendeuse brandit une pancarte demandant des salaires décents

Lors de leur conférence de branche, les employés du commerce de détail ont exigé d’être partie prenante de la numérisation de leur métier. Ils continuent à demander de meilleures conditions de travail, notamment salariales

Les magasins Esprit laissent une centaine d’employés sur le carreau

Des employées et des employés des boutiques Esprit se sont retrouvés devant des portes closes le 26 mars dernier. A Lausanne, sur la devanture de la boutique de la rue de Bourg, des affichettes annoncent une fermeture temporaire…

Une vingtaine de boutiques ont été fermées du jour au lendemain, sans information préalable. Unia, sous le choc de cette faillite soudaine et violente, dénonce la manière de faire