Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Un Avent écologiste au Mormont

Après un premier événement le 10 décembre, le collectif Grondements des terres invite à l’art et aux rencontres sur le plateau de la Birette de la colline du Mormont, entre La Sarraz et Eclépens, les 17, 22 et 24 décembre. Artistes, géographes, archéologues, architectes, poètes, habitantes et habitants, familles en balade sont appelés à «créer une archive vivante du plateau de la Birette, qui connut la première ZAD de Suisse et est aujourd’hui défriché par les machines d’Holcim». L’objectif est de produire un document collectif (exposition et brochure) de souvenirs et de savoirs sur ce lieu. Ce projet d’archéologie du présent, «Birette revit!», est porté par Grondements des terres et ses amis, dont l’architecte Matthieu Jaccard. Il se fait aussi l’écho de l’initiative Sauvons le Mormont et de l’exposition «Sacré Mormont» présentée jusqu’au 10 mars 2024 au Musée cantonal d’archéologie et d’histoire au Palais de Rumine. «Au travers d’une riche documentation et de témoignages archéologiques uniques, cette exposition attire notre attention sur l’importance hors du commun d’un lieu clé de la civilisation celtique. Paradoxe invraisemblable, ce site aujourd’hui célébré a été complètement détruit par la carrière exploitée depuis 1953 par la multinationale la plus polluante de Suisse, (Lafarge)Holcim», explique Grondements des terres. Et les activistes de questionner: «Comment comprendre que la colline du Mormont, et aujourd’hui le plateau de la Birette, sa richesse tant historique que naturelle, continue d’être dévorée au bénéfice d’intérêts capitalistes écocidaires?»


Plus d’informations et programme sur grondementsdesterres.org/programme-et-actualite

Pour aller plus loin

Climat: «Le gouvernement viole les lois»

«Les épisodes de gel et de sècheresse se sont multipliés ces dernières années, occasionnant des dégâts pour plusieurs dizaines de milliers de francs», note Yves Batardon, paysan-vigneron faisant partie des plaignants.

Des paysans provenant de différents cantons ont attaqué la Confédération estimant qu’elle ne respecte pas ses engagements climatiques

Dans la rue, pour la justice climatique

Bien que passant encore trop souvent au second plan, les questions climatiques, et notamment la baisse du temps de travail, trouvent davantage leur place dans les comités d’entreprises et les revendications. Photo: manifestation de la Grève pour l’avenir à Lausanne, avril 2022.

Samedi 23 mars, le collectif neuchâtelois de la Grève pour l’avenir appelle à manifester à La Chaux-de-Fonds pour la planète et la transition

Climat: l’initiative pour l’avenir est sous toit

manif

La Jeunesse socialiste a déposé le 8 février, à Berne, son initiative populaire fédérale «pour une politique climatique sociale financée de manière juste fiscalement», dite...

Le Festival du Film Vert de retour

Comme chaque année depuis 19 ans, l’arrivée du printemps coïncide avec le retour du Festival du Film Vert. Un rendez-vous incontournable pour les cinéphiles intéressés par la...