Militants du climat acquittés

Banderole en allemand.
© DR

«Protéger le climat n’est pas un crime»: peut-on lire sur la banderole des militants présents à l’ouverture du premier procès le 5 janvier dernier.

Charges abandonnées pour les cinq militants du climat qui avaient pris part à une action de protestation contre le siège de l’UBS à Bâle, le 8 juillet 2019, pour dénoncer les investissements de l’établissement bancaire dans des projets de combustion fossile (voir L’ES du 13 janvier dernier). Rappelons que ces derniers avaient fait recours contre les ordonnances pénales du Ministère public bâlois après avoir été condamnés à des peines pécuniaires allant jusqu’à 150 jours-amende. Le 22 janvier dernier, ils ont été acquittés, la juge n’ayant retenu ni l’accusation d’émeute, ni celle de délit de dommage à la propriété. Ils ont aussi été exemptés de verser des frais de procédure. De son côté, UBS avait retiré sa plainte pour violation de domicile, ayant trouvé dans l’intervalle un arrangement avec les activistes.