Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

La Société suisse des entrepreneurs diffuse des fake news

Cette semaine, la Société suisse des entrepreneurs (SSE) a lancé par voie de communiqué et auprès du «Tagesschau» de la SRF, la télévision alémanique, une polémique, en accusant les syndicats de «détournement des fonds» destinés à la protection salariale et à la formation. Les retenues opérées sur les salaires des maçons serviraient, par des rétrocessions aux syndiqués, au «financement croisé des cotisations». «Ce sont des accusations complètement sans fondement», a contesté le responsable du secteur construction d’Unia, Nico Lutz, interrogé par la SRF. L’élaboration et le contrôle des conventions collectives de travail (CCT), qui garantissent les conditions d’engagement et de travail, ont un coût. Pour éviter que celui-ci ne soit supporté que par les travailleurs syndiqués et que des non-membres bénéficient de bonnes conditions sans avoir rien à débourser, plusieurs CCT prévoient des remboursements de cotisations, a rappelé le syndicaliste. «Ce n'est pas un remboursement au syndicat, mais un remboursement aux membres afin qu'ils n'aient pas à payer deux fois.» Soit la cotisation en plus de la déduction salariale.

Dans un communiqué publié dans la foulée, Unia et Syna se montrent transparents: en excluant les fonds régionaux, les prestations d’applications de la Convention nationale (CN) du secteur de la construction sont indemnisées moins de 3 millions de francs aux syndicats. Par contre, la SSE, elle, empoche plus de 5 millions, auxquels s’ajoutent environ 25 millions pour la formation, c’est-à-dire plus de 30 millions! Ou l’arroseur arrosé.

Reste qu’Unia et Syna déplorent une «attaque frontale irresponsable» contre le partenariat social: «Après avoir échoué dans ses dangereux projets de démantèlement lors des trois dernières négociations sur la CN, la direction de la SSE semble désormais prête à utiliser tous les moyens pour faire passer son agenda.»

Pour aller plus loin

Les délais et la pression sur les coûts trop souvent à l’origine des accidents

Vue de débris à Prilly apèrs la chute d'un échafaudage

Quelques jours après le terrible accident de chantier à Prilly qui a coûté la vie à trois ouvriers et fait huit blessés, les causes du drame restent inconnues. Unia insiste sur l’importance de renforcer la prévention

Des travailleurs genevois rendent hommage à leurs confrères de Prilly

hommage à Genève

Les syndicats genevois de la construction et plus de 70 travailleurs du bâtiment ont observé une minute de silence ce matin sur un autre chantier de la Suva

Vers un vide conventionnel dans la construction fribourgeoise?

Un ouvrier boit de l'eau

Après le refus des patrons du secteur de signer un accord protégeant les travailleurs lors de canicules, les syndicats annoncent la fin du fonds paritaire

Comment éviter les effets néfastes de la canicule sur les chantiers

Un homme utilise une application sur son téléphone

La nouvelle application lancée à Genève pour protéger les travailleurs en cas de fortes chaleurs a été expliquée à des contremaîtres lors d’une formation riche en enseignements