Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Initiative pour des crèches abordables: la récolte continue

Lancée le 8 mars par le Parti socialiste et soutenue par les syndicats, l’initiative «Pour des crèches abordables» est toujours soumise à la récolte des signatures. Au cœur du projet: créer davantage de places d’accueil partout en Suisse pour tous les enfants jusqu’à la fin de l’école primaire. Car, comme le souligne l’Union syndicale suisse (USS), les places à disposition couvrent seulement 18% des enfants d’âge préscolaire et 13% des écoliers en âge de bénéficier d’un accueil parascolaire. L’initiative propose aussi de plafonner les coûts à 10% au maximum du revenu des familles afin de favoriser l’égalité entre femmes et hommes dans le monde du travail. Ce sont en effet avant tout les mères qui réduisent leur taux d’activité ou renoncent à travailler, faute de place de garde ou de frais trop élevés.

L’initiative demande aussi une amélioration des conditions de travail du personnel, majoritairement féminin, en offrant une bonne formation et une rémunération équitable. Seuls les cantons de Genève et de Vaud bénéficient actuellement de conventions collectives de travail dans ce domaine. Comme l’indique l’USS, se référant à une enquête menée par le syndicat SSP en 2021, 80% du personnel des crèches a répondu qu’il se sent stressé au travail; et 40% a l’intention de changer de profession en raison des nuisances que ce travail fait peser sur sa santé.

L’initiative propose que deux tiers des frais soient pris en charge par la Confédération. La faîtière syndicale souligne que la contribution des pouvoirs publics à l’accueil extrafamilial des enfants est trop faible: «Alors que les pays scandinaves investissent jusqu’à 2% de leur produit intérieur brut dans les structures d’accueil des enfants, la Suisse n’y consacre que 0,1% (recommandation de l’OCDE: 1%).»

Annonce en faveur de l'initiative.

Pour signer l'initiative, aller sur: creches-abordables.ch

Pour aller plus loin

Jeunes d’ici et d’ailleurs

réunion

Des jeunes migrants ont partagé leur parcours de vie avec des collégiens genevois dans le cadre d’un projet pédagogique. «L’Evénement syndical» a assisté à ces rencontres

Les armoires électriques sous les projecteurs

Coauteur d’«ElectriCity», Pascal Jaquet, qui signe ses propres graffitis d’un petit sapin, a été un adolescent rebelle. Le graffeur et illustrateur accompagne, depuis quinze ans, des jeunes dans ce projet artistique au cœur de la ville.

Depuis quinze ans, les préapprentis du Centre d’orientation de formation professionnelle colorent les armoires électriques de la Ville de Lausanne. Un livre met en lumière ce projet

Contrer la surconsommation du Black Friday

La semaine dernière, plusieurs actions ont été menées un peu partout en Suisse pour dénoncer le Black Friday. Parmi elles, notons qu’une pétition, toujours en cours de signature, a...

Personnel de maison: financièrement à l’aise, mais totalement soumis

Dans son ouvrage «Servir les riches», la sociologue Alizée Delpierre dresse un magnifique portrait du personnel de maison en France, généralement bien situé financièrement mais sous le joug de l'employeur