Fribourg, premier canton à délivrer une prime corona

Fribourg est le premier canton à délivrer une prime corona au personnel hospitalier. Le Conseil d’Etat met ainsi en œuvre la requête du législatif cantonal de «saluer l’engagement remarquable de ces collaboratrices et de ses collaborateurs qui travaillent au front dans la lutte contre le Covid-19». Les employés de l’Hôpital fribourgeois (HFR) recevront 500 francs (pour un équivalent plein-temps) sous la forme de bons Kariyon utilisables auprès de 1800 commerces du canton. Conscients des «conditions de travail lourdes et difficiles qui ont eu un impact direct sur la vie professionnelle et privée», le gouvernement et la direction de l’HFR ont, de plus, décidé d’accorder trois jours de congé supplémentaires aux soignants. En outre, l’Etat de Fribourg financera à hauteur de 45% et au maximum pour 500 francs une prime pour les collaborateurs des EMS. Plusieurs EMS ont d’ores et déjà annoncé que la gratification serait effectivement versée. Le Syndicat des services publics (SSP) a salué ces décisions, regrettant toutefois que le Réseau fribourgeois de santé mentale «et d’autres secteurs au front» n’aient pas été inclus dans les bénéficiaires de la prime.

Le principe d’octroyer une prime au personnel de santé engagé contre le coronavirus a aussi été accepté récemment par le Parlement jurassien à la suite d’un postulat déposé par un secrétaire syndical d’Unia et député, François-Xavier Migy. L’idée a, par contre, été rejetée, par une majorité des députés valaisans. Dans le canton de Vaud, une pétition a été remise par le SSP au Grand Conseil, alors que la direction de l’Ensemble hospitalier de La Côte vient de décider d’accorder 1000 francs au personnel, et 250 francs pour les apprentis et les stagiaires. La revendication du versement d’une prime pour tous les employés exerçant des métiers particulièrement exposés, à commencer par le personnel soignant, les salariés de la vente et de la logistique, a encore été réaffirmée par le comité central d’Unia réuni le 9 décembre (voir aussi en page 5).