Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Des scientifiques appellent à la révolution climatique

Le 6 avril, dix-sept scientifiques suisses ont placardé sur le Palais fédéral des pages du rapport du GIEC publié deux jours plus tôt, afin de dénoncer l’inaction politique et l’urgence d’agir. Malgré leur pacifisme, ils ont été arrêtés par la police, détenus au poste de police pendant une heure et interdit de séjour dans la capitale pendant une journée, selon Scientist Rebellion, un groupe de scientifiques militants internationaux. Cette action de désobéissance civile s’inscrit dans une campagne mondiale qui s’est déroulée du 4 au 9 avril avec l’engagement de quelque 1200 scientifiques dans plus d’une vingtaine de pays. Ils en appellent à une révolution climatique. Dans un communiqué, le physicien activiste britannique Mike Lynch-White explique: «Imaginez deux personnes assises dans une maison. L’une se tourne vers l’autre et lui dit avec le plus grand calme que la maison est en feu et que le toit est sur le point de s’effondrer et de les tuer toutes les deux, puis elle se remet à lire tranquillement son journal. Son interlocuteur n’aurait aucune raison de croire à cette menace, même si elle est bien réelle.» D’où le cri d’alarme des scientifiques dans la rue. La climatologue étasunienne Rose Abramoff renchérit: «Il ne suffit plus de poursuivre nos recherches et de simplement attendre que d’autres lisent nos publications et comprennent la gravité et l’urgence de la crise climatique.»

Pour aller plus loin

Les Aînées pour le climat ne baissent pas la garde

photo de groupe

Les Aînées pour le climat demandent au Parlement de respecter le verdict de la Cour européenne des droits de l’homme et préviennent qu’elles surveilleront sa mise en œuvre.

Retour à la tourbe

Photo du bâtiment ancien qui abrite la Maison de la Troubière

Récemment inaugurée, la Maison de la Tourbière aux Ponts-de-Martel (NE) raconte, via un espace muséal et un sentier didactique, la riche histoire à la fois humaine et naturelle de ces hauts-marais qui ont failli disparaître du paysage helvétique, à la suite d’une véritable ruée vers cet or noir. Reportage

Mourir de chaud ou quand le travail tue

Photo prétexte d'un ouvrier transpirant sur un chantier.

Les syndicats genevois ont organisé un séminaire sur le changement climatique et la protection de la santé au travail. Une journée qui se fait ainsi l’écho d’un rapport alarmant de l’OIT

La Suisse vit à crédit

Le «Jour du dépassement» intervient toujours plus tôt, et spécialement en Suisse. Début mai, le pays a déjà consommé toutes les ressources naturelles que son territoire peut...