Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Grève féministe en Suisse romande

A la suite de la réunion des collectifs féministes alémaniques à laquelle ont participé une centaine de personnes le 14 janvier à Zurich, les Assises romandes auront lieu ce samedi 28 janvier à Lausanne, dans le théâtre de l’Arsenic (rue de Genève 57). Une journée pour «construire ensemble», «échanger sur nos luttes», «tisser des liens», soulignent les collectifs de la Grève féministe. Avec pour objectif la préparation de la journée de mobilisation du 14 juin 2023. Des Assises nationales sont également prévues le 4 mars à Fribourg.

Assises romandes, 28 janvier, Théâtre de l’Arsenic, rue de Genève 57, Lausanne, de 9h30 à 18h.

Plus d’informations et inscriptions sur: grevefeministe.ch

flyer.

 

Pour aller plus loin

14 juin: les femmes ne lâchent rien

Cortège des femmes le 14 juin

Ce 14 juin 2024 sera placé sous le signe de la défense des rentes et des salaires des femmes. Entretien avec Aude Spang, secrétaire nationale à l’égalité pour Unia

F comme… femme, football et fair-play

Melissa Vero gardienne de but du FC Renens

Gardienne et capitaine de l’équipe de première ligue du FC Renens, Melissa Vero s’engage pour développer le foot féminin. Rencontre sur le terrain, alors que le 14 juin approche, la journée de la Grève des femmes coïncidant, cette année, avec le coup d’envoi de l’Euro

Mobilisation pour de meilleurs salaires et la fin du harcèlement

Lausanne

La Journée internationale des droits des femmes a rassemblé plusieurs milliers de manifestantes dans les rues suisses. L’égalité et la lutte contre les dérives sexistes au cœur des mobilisations. Arrêt sur images

Egalité salariale, où en est-on?

Les analyses salariales dans les entreprises sont importantes, mais pour faire vraiment progresser l’égalité dans le monde du travail, il faut, estime les syndicats, s’attaquer aux causes structurelles des inégalités salariales.

Les résultats des analyses de l’égalité salariale effectuées dans les entreprises de plus de 100 employés devaient être rendus l’an passé déjà. Le point à l’occasion du 8 mars