Aller au contenu principal
Menu

Thèmes

Rubriques

abonnement

Unia va continuer à soutenir un journalisme de qualité tout en développant la communication en ligne

Unia dispose de journaux dans les trois principales langues de Suisse.
© Thierry Porchet

Unia dispose de journaux dans les trois principales langues de Suisse.

Un syndicat, qui entend mobiliser dans la rue, dans les entreprises, dans les branches et dans les urnes a besoin de syndicalistes forts, et d'une communication forte. Les journaux et leurs rédactions en font également partie, en tant que source d'information, voire d'inspiration. Unia en compte trois, partageant un même esprit syndical: L'Evénement syndical en Suisse romande, Area au Tessin et Work pour la partie alémanique. Ces trois publications couvrent les thèmes syndicaux, donnent la parole à des membres et contribuent aux campagnes politiques des organisations de travailleuses et de travailleurs.

Unia va bientôt fêter ses 20 ans. Durant ces deux décennies, les habitudes de lecture ont évolué, l'ordinateur et le smartphone sont devenus des compagnons importants pour la plupart des gens, y compris comme source d'information. C'est pourquoi Unia veut faire évoluer sa communication: elle doit devenir plus numérique et plus visuelle, plus proche des membres, et mieux atteindre les plus jeunes. Désormais, les thèmes seront discutés et planifiés dans une newsroom regroupant tous les départements et toutes les langues. La communication doit être mieux coordonnée et les contenus utilisés plus efficacement.

Unia continue de soutenir un journalisme de qualité, sachant que l’intérêt pour le contenu, qu'il soit imprimé ou en ligne, repose sur sa crédibilité. A une époque où de nombreuses entreprises de médias économisent et taillent dans les effectifs, Unia s'engage en faveur de ses rédactions: le syndicat restructure, il ne supprime pas. Aucun poste ne va disparaître, bien au contraire.

Pour les rédactions, cela signifie qu'elles produiront davantage de contenus numériques en plus des journaux. Cela signifie également qu'elles réduiront le nombre de leurs éditions imprimées à partir de l’an prochain. En revanche, elles augmenteront leur présence sur le web et les médias sociaux. De nouveaux postes seront également créés pour ces nouvelles tâches. Une entreprise rendue possible grâce à la réduction des coûts d'impression et d'envoi des journaux.

Je suis convaincue que ce développement de la communication augmentera la force de frappe politique d'Unia, soutiendra mieux les effectifs combatifs et contribuera ainsi à une Suisse plus juste et plus sociale.

Vania Alleva, présidente d’Unia

Pour aller plus loin

«Nous avons réalisé un très gros travail ces quatre dernières années»

prix

Fort de sa mobilisation et du succès remporté lors des négociations salariales, le groupe professionnel Coop est distingué par le «Prix engagement» d’Unia

Remise de la «Râpe d’or» valaisanne à Sion

patrons et syndicats

La «Râpe d’or» 2024 a été décernée mercredi 21 février par Unia Valais à l’Association valaisanne des entrepreneurs (AVE) et à l’Association valaisanne des entreprises du carrelage...

«Emanciper le travail de la tutelle patronale»

manif

Depuis dix ans, le Groupe postcapitalisme romand planche sur des alternatives au système dominant. Le monde du travail est au coeur de ses réflexions

Les retraités romands d’Unia: des militants actifs qui souhaitent être reconnus

Denis Berger et John Amos regrettent que leur syndicat soit devenu un «mastodonte», ils plaident pour plus de créativité et une participation accrue des militants.

Président et vice-président du comité romand des retraités du syndicat, John Amos et Denis Berger prennent la parole pour faire connaître leur instance et demander qu’elle ait une existence statutaire