«Derrière les murs. Récits de migrantes au temps du Covid-19»

Cet automne, la Marche mondiale des femmes (MMF) avait planifié une occupation féministe de plusieurs frontières pour dénoncer les murs érigés à l’encontre de millions de personnes jetées sur les routes de l’exil et exiger l’arrêt de la criminalisation de la migration qui contribue à renforcer les réseaux de traite et toutes les violences faites aux femmes. La pandémie en a décidé autrement. Comment faire entendre la voix et les revendications de celles qui vivent ces frontières? Comment ne pas se laisser paralyser par ce Covid-19 qui bouleverse nos plans et nos vies?

Les migrantes sont en première ligne dans les soins, le nettoyage, la vente, tous ces métiers si indispensables à la vie, elles vivent parmi nous, mais on ne les voit guère, et on les entend rarement. Des militantes de la MMF Suisse ont décidé de leur donner la parole en leur demandant de raconter quelle résonance la pandémie a eue pour elles, comment elles ont traversé la première vague, mais aussi quels sont leurs rêves et leurs espérances. Un livre émouvant est né de cette initiative: Derrière les murs – Récits de migrantes au temps du Covid-19.

Certains parcours sont lourds mais il y a comme un fil rouge qui passe d’un récit à l’autre: toutes sont des femmes fortes qui se battent pour elles, pour leurs proches ou moins proches. Ce qui frappe c’est leur capacité de dire avec des mots simples et tellement justes comment elles ont fait face, quelles étaient leurs peurs, mais aussi leurs espoirs, comment elles ont su tisser des liens de solidarité et aider d’autres personnes confinées au loin, parfois dans des conditions très difficiles. Elles ont beaucoup à nous apprendre. Une lecture bouleversante, mais qui donne de la force.

Un beau cadeau à (se) faire en ce temps de Noël. MARIANNE EBEL

 

Ce livre Derrière les murs est disponible en librairie au prix de 30 fr., il peut aussi être commandé en écrivant à: info [at] marchemondiale.ch