Vingt ans après El Ejido, où en est-on?

«Résistance au plat du jour!» Le titre des prochaines Assises pour une agriculture solidaire donne le ton. Organisées notamment par la Plateforme pour une agriculture socialement durable, le Forum Civique Européen, Longo Maï, le Solifonds et Uniterre, elles auront lieu vendredi 7 et samedi 8 février prochain, au PROGR à Berne. Un film sur la thématique sera projeté le jeudi soir au cinéma de la Reitschule.

Ces Assises se tiendront juste vingt ans après le pogrome survenu à El Ejido, dans le sud de l’Espagne, contre des travailleurs agricoles marocains. Depuis, l’exploitation de la main-d’œuvre étrangère s’est poursuivie, l’industrialisation de l’agriculture continue et les conditions de vie dégradantes sont devenues la norme. En Suisse, la situation ne s’est guère améliorée non plus. Ces rencontres seront l’occasion de revenir sur ces événements et d’aborder d’autres thèmes en lien avec l’agriculture solidaire.

Au programme, le vendredi soir un souper est prévu avec des produits issus de cette agriculture. Il sera suivi d’interventions de travailleurs agricoles et de syndicalistes du sud de l’Espagne et de l’Italie méridionale, de Suisse et d’Autriche. Le samedi matin, après un rappel des événements d’El Ejido et de la présentation des questions actuelles, des ateliers seront organisés sur différents thèmes: la place des travailleurs migrants et leurs droits, les approches féministes face à la précarité des paysannes en Suisse, les problématiques de l’agriculture solidaire, les formes alternatives de production et de distribution, les brigades internationales contre «l’esclavage moderne». L’après-midi, une large discussion aura lieu sur la question: «Quels chemins vers un tournant socioécologique?»

Inscriptions souhaitées pour le 31 janvier. Participation solidaire souhaitée: 20 francs. Plus d’informations sur: resistance-au-plat-du-jour.ch